La Source de Dardennes ou de la Fougassière

Communément appelé « la baume » par les spéléologues c'est affluent du Las vient au jour sur la rive droite, par une galerie naturel creusé en direction sud-est nord-est sous la colline du Jonquet. Une rivière, retenu par un petit barrage la parcourt en partie. La grotte se termine sur un siphon et développe 1050 M de galeries sous les quartiers ouest de Toulon.


Les eaux de la Baume, capté en 1557, étaient utilisées au milieu du 17e siècle par un sieur Blanc qui irriguait ses terres. Les consuls de Toulon lui contestèrent la propriété de la source. Un long procès s'ensuivit et pour l’abrégée, les 2 parties convinrent que l'excédent des eaux reviendrait à la cité (1639) un petit barrage fut construit dans la grotte en 1750, une galerie fut maçonnée jusqu'à la source et le petit aqueduc fut construit pour conduire les eaux de la baume sur l'autre rive du las dans le canal des eaux potables afin d'alimenter la ville.



Lors du captage du Ragas, en 1887, la source devait être mise hors service mais son eau dû être réemployés par la suite, au cours de périodes de pénurie extrême. Elle fut alors amenée dans le puisard de Saint Antoine par une conduite en plomb, remplacé en 1926 par une conduite en fonte. Cette dernière n’est plus utilisée par la ville depuis l'arrivée à Toulon de l'eau du centre de font d’Ajonc (lac de Carcès) en 1934.



La première exploration spéléologique de la grotte a lieu le 9 octobre 1949 ... aucun des traçages réalisés depuis 1993 n’a permis d'élucider le mystère des origines des eaux de la baume.



En 1912, Laurent Andrieux exploitant agricole vint s'installer au Jonquet, quartier réputé pour son micro-climat. Bientôt suivi par d’autres, le quartier devint réputé pour ses légumes primeurs. L’eau y étant abondante, on commença donc à produire du cresson de fontaine. En 1965, son petit-fils décide de se spécialiser dans cette culture en utilisant le trop-plein de la source. Toutes les propriétés alentour étaient alors alimenté par des canalisations. L'exploitation fut même étendue par la suite sur une partie de la propriété Burnett. En 1985, l'activité est transférée à Hyères sur une plus grandes surfaces.









Ce texte est celui d'une plaque qui se trouve dans ce jardin du Jonquet , réécris à l'identique sans les croquis . Source conseil général du Var.


A lire également en cliquant sur ce lien: https://www.tusaisquetuesduvarquand.com/post/le-domaine-de-la-castille-a-la-solli%C3%A8s-ville


Ces photos ont été prises il y a quelques années et la qualité de l’appareil n’était pas la même que maintenant donc les photos ne sont peut pas très net et des changements possibles dans les constructions alentours.


Les bannières de ce site sont là pour le rentabiliser de ses frais de fonctionnement, grâce à vos clic sur ses bannières vous contribuez à son développement et je vous en remercie d’avance.










9 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout